[TRIBUNE DANS LA CROIX] Paris : Il faut innover pour l’accueil et l’intégration des exilés

Les entrepreneurs sociaux du Mouves, acteurs de l’intégration des réfugiés ont souhaité s’exprimer à la suite de la déclaration d’Anne Hidalgo qui souhaite créer un camp pour les réfugiés dans la capitale.

André Dupon, président du Mouves et président du Groupe Vitamine T, Jean Marc Borello, président du Groupe SOS, Alice Barbe, directrice de SINGA, Frédéric Bardeau, président de Simplon.co, Eric Pliez Directeur général de l’association Aurore.

Anne Hidalgo a annoncé mardi 31 mai son intention de créer un camp pour les exilés dans la capitale. C’est une étape de plus vers un accueil digne mais, pour reprendre les mots de Pierre Henry, Directeur de France Terre d’Asile : « Sans un dispositif cohérent au niveau national, l’initiative d’Anne Hidalgo sera vite confrontée à une embolie».

L’évidence veut en effet que ce phénomène migratoire, loin de se tarir, s’accentue dans les prochaines années avec l’enlisement de certains conflits dans le monde et le réchauffement climatique. Il faut donc des réponses globales : les entrepreneurs sociaux que nous sommes innovent et construisent des solutions durables pour l’accueil et l’intégration des réfugiés. Nous nous investissons notamment autour de deux enjeux essentiels, depuis trop longtemps traités séparément : l’hébergement et l’accompagnement sur le chemin de l’emploi.

Lire la suite de la tribune dans LaCroix
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?