ToulEmploi – Comment le marrainage répond-t-il aux enjeux de l’entrepreneuriat féminin ?

Marrainage-Toulouse

Le Mouves et la coopérative Égalitère ont réuni, le 10 mars, des cheffes d’entreprise, aguerries et novices, pour promouvoir le marrainage dans le secteur de l’entrepreneuriat social. Rencontre avec Agnès Gaigneux, adhérente du Mouves.

Agnès Gaigneux, vous êtes en charge d’Egalitère, d’où vient ce dispositif de mentorat au féminin  ?

La coopérative Egalitère travaille autour de l’égalité professionnelle et de l’entrepreneuriat au féminin depuis plus de vingt ans. Nous accompagnons des femmes vers l’autonomie, en constatant que les choses évoluent peu. Les femmes ont encore et toujours une réticence par rapport à l’entrepreneuriat et manquent d’exemplarité positive de femmes qui ont réussi dans l’aventure. Fort de ce constat, du manque de dispositifs post création d’entreprise, et fort également de la réussite de notre réseau de cheffes d’entreprises, lancé en 2010, nous avons commencé à réfléchir. Nous nous sommes finalement rapprochés d’un système de marrainage qui existait à Lille, porté par Initiative plurielle, qui nous a proposé un transfert de savoir-faire. Enfin, le Mouves, Mouvement des entrepreneurs sociaux, nous a convaincu que ce serait intéressant de l’expérimenter dans le secteur de l’économie sociale et solidaire où il y a beaucoup moins de « porteuses » de projets.

Lire la suite de l’interview ici

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?