Julie Hebting, fondatrice de Maydée

Julie Hebting, fondatrice de Maydée

  • Pouvez-vous présenter votre parcours ?

J’ai travaillé près de 10 ans dans le secteur privé marchand, dans le commerce BtoB, avant de me reconvertir dans l’ESS. Je me suis d’abord lancée dans un premier projet un peu fou avec des amies : ouvrir le premier magasin gratuit de Paris (La Boutique sans Argent). Ça a tout de suite été un succès, nous pensions accueillir 5 000 visites la première année, mais nous en avons enregistré près de 20 000. J’étais alors jeune maman, je faisais des horaires de dingue, et je rencontrais des difficultés à tout gérer. J’ai pris conscience de la difficile articulation des temps de vie pour les femmes, surtout les mères, et du poids de la charge mentale. C’est à ce moment que j’ai eu l’idée de Maydée, un projet qui aurait pour objectif de faire progresser l’égalité femmes-hommes en sensibilisant aux inégalités au sein de la sphère domestique et familiale. Pour atteindre cet objectif, nous développons actuellement : une application de quantification et de valorisation du travail domestique pour mesurer son investissement et aider les ménages à répartir autrement ; des ateliers de sensibilisation pour le grand public hommes et femmes ; des interventions pour les entreprises.

  • Quel est aujourd’hui le principal enjeu de Maydée ?

L’enjeu principal aujourd’hui est d’agrandir l’équipe. Nous recherchons des bénévoles pour nous aider à développer le projet associatif.

  • Comment êtes-vous devenue entrepreneure sociale ?

Je suis devenue entrepreneure sociale par conviction avec l’envie de faire progresser l’égalité femmes-hommes.

  • Jusqu’ici, quels défis avez-vous rencontrés ?

Au début du projet, personne ne comprenait la pertinence de Maydée, et du besoin auquel nous voulions répondre. C’est devenu plus facile aujourd’hui car de nombreux articles sur l’articulation des temps de vie, l’impact de l’inégale répartition des tâches domestiques, et des responsabilités familiales ont fait florès depuis. Ensuite, j’ai l’impression qu’il est plus difficile d’entreprendre quand on est une femme, je regrette de ne pas avoir noté le nombre de fois où l’on m’a demandé s’il y avait un homme dans le projet.

  • Quels conseils donneriez-vous à un·e futur·e entrepreneur·e ?

Avant de se lancer, il est nécessaire de clarifier certains points d’après moi. Il faut se fixer des limites, des objectifs, et se poser sincèrement les questions suivantes : qu’est-ce que je suis prêt.e à investir en capitaux propres ? en investissement personnel ? On est nombreux.ses sur la ligne de départ avec des bonnes idées, qui répondent à de vrais besoins, mais il faut pouvoir transformer cette idée en succès, il faut pouvoir en vivre. L’expérience entrepreneuriale est passionnante, cependant il faut veiller à ne pas s’épuiser car la route est longue, d’où l’importance de se fixer un calendrier dès le début avec des points d’étapes.
Il est aussi très important de bien s’entourer : incubateurs, réseaux d’entrepreneur.e.s, proches …

Enfin, il faut se faire confiance. Il y aura toujours des personnes pour vous expliquer comment faire votre projet, ou pour vous expliquer à quel point il est inutile. Une image me vient immédiatement en tête pour illustrer cela. Les personnes qui regardent le foot et crient derrière leur écran ce qu’auraient dû faire les joueurs alors qu’eux-mêmes ne savent ni jouer, ni entraîner une équipe.

  • Qu’est-ce qui vous fait vibrer au quotidien ?

L’envie de faire bouger les lignes et de faire progresser l’égalité femmes-hommes.

  • Pourquoi avoir choisi d’adhérer au MOUVES ?

Initialement c’était pour rencontrer d’autres entrepreneur.e.s, des personnes qui rencontraient les mêmes problématiques que moi. Il y avait aussi l’idée de rencontrer d’autres acteurs et actrices de l’ESS en vue de créer des synergies avec d’autres projets. Je renouvelle maintenant mon adhésion pour une deuxième année consécutive, car en plus des temps de rencontres initiés par le MOUVES, le réseau propose de nombreux ateliers thématiques très qualitatifs.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2019 Le Mouves | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?