Isabel Bornet, Envolelles _ Leadher 2018

Isabel est marraine du programme Leadher 2018

Isabel travaille depuis 10 ans dans les métiers de la relation client et marketing. Elle rejoint le monde du conseil en 2003 et commence à accompagner des dirigeants d’entreprise. Après s’être formée au coaching en 2011, elle créée Youmain, agence de coaching spécialisée dans trois domaines de compétences : la transformation digitale, le développement des femmes dans leur rôle de leader et les relations intergénérationnelles.

En parallèle, elle accompagne des start-up classiques et des grands groupes autant sur la posture de dirigeant que sur des sujets techniques.

Isabel ne s’arrête pas là, elle lance cette année l’association Envolelles qui a pour vocation d’accompagner, par du mentorat, des femmes entre 18 et 25 ans peu ou pas diplômées dans la construction de leur projet professionnel. L’accompagnement est basé sur le savoir-être et permet d’intégrer à terme une entreprise ou encore de se lancer dans l’entrepreneuriat. Les bénéficiaires découvrent le don contre don, le temps donné par l’association est compensé auprès d’une association locale de leur choix.

Isabel a un parcours marqué par l’accompagnement et la volonté de faire collaborer les gens ensemble.

 

  • Comment te définirais-tu en 3 mots ?

 

  • Générosité
  • Créativité
  • «Trouveuse de solution »

 

  • Quelle expérience considères-tu la plus marquante dans ta vie professionnelle à ce jour ?

 

Lorsque j’ai été le bras droit d’une dirigeante d’entreprise, j’ai pu me rendre compte du rôle d’une cheffe d’entreprise d’un point de vue opérationnel. Cette expérience m’a donné l’opportunité de mettre à contribution l’ensemble de mes compétences et avoir une vision terrain de la réalité entrepreneuriale.

C’était la première mise en pratique de mon rôle de coach.

 

  • Qu’est-ce qui te fait vibrer dans ton travail ?

 

Ce sont les rencontres, le fait de me rendre compte du chemin que parcourent ces personnes grâce au travail que je fais avec eux.

Ce qui me motive encore plus c’est d’observer la progression et l’impact qu’ils ont sur eux-mêmes, je ne suis qu’un outil au final.

 

  • Comment vois-tu l’impact des femmes évoluer sur le monde professionnel ces dernières années ?

 

De plus en plus de femmes sont présentes même dans des mondes très masculins. La nouvelle génération arrive et change les choses !

Mais il est vrai qu’il y a des secteurs encore compliqués, je suis convaincue que la différence se joue sur les générations et les modèles que les femmes ont pu avoir.

Je vois les plus jeunes qui n’ont pas cet écart-là, les femmes assument mieux leur part de féminité, il y a moins de tiraillement. Elles ne se transforment pas pour se fondre dans la masse et dans le monde qui les entourent, même dans des mondes très masculins : elles osent plus !

 

  • Selon toi, quels sont les leviers pour pousser l’entrepreneuriat social féminin à ce jour ?

 

Très tôt, dans le parcours scolaire, les élèves devraient expérimenter l’entrepreneuriat à travers un projet pédagogique. C’est également important d’encourager les filles à participer.

Il faut rendre les femmes plus visibles en les faisant intervenir dans les collèges, les forums emplois et les grandes écoles. Elles ne doivent pas avoir peur de rechercher de la visibilité !

 

  • Pourquoi avoir eu envie de rejoindre le programme LeadHer ? Réengager dans l’expérience

 

C’est le souhait de découvrir des univers qui ne sont pas les miens, de participer à de la mise en lien tout en poursuivant mon rôle de coach qui m’a donné envie de rejoindre le programme LeadHer.

Le mentorat me bouscule en m’apprenant des manières de faire différentes. Ce programme m’évite de trop m’encrer dans des croyances et me permet de me remettre en cause.

 

  • Qu’est-ce que tu penses/ souhaites retirer de cette expérience de mentore ?

 

Je souhaite découvrir des domaines qui ne sont pas les miens.

C’est aussi des histoires de personnes, je perçois les filleules comme une source d’inspiration et d’illustration pour mon métier de coach et les personnes que j’accompagne.

Je suis convaincue que c’est le partage d’expérience qui fait grandir : il y a les expériences que tu vis toi-même et il y a celles que les autres peuvent t’apporter et qui permettent de te tirer vers le haut. Ces échanges aident à se questionner sur sa propre manière de faire.

 

  • Si tu avais un conseil à donner à un/ une futur(e) entrepreneur(e), ce serait quoi ?

 

Monter un comité stratégique en faisant appel à des gens experts dans leurs domaines là où l’entrepreneur n’a pas toujours les compétences. La prise de décision reste au bon vouloir du dirigeant, ce comité apporte des réponses sur des aspects techniques et aide donc à la prise de décision.

Grâce à ce soutien, l’entrepreneur n’est jamais seul et monte plus rapidement en compétences pour faire face à des levées de fonds par exemple.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2018 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?