Cedric Mabilotte – Hello Marseille – “La machine à développer l’économie durable de demain”

Hello Marseille est une auberge de jeunesse internationale qui place les principes de l’économie sociale au cœur de ses pratiques pour faire émerger une économie responsable.

L’auberge reçoit des voyageurs, organise des échanges culturels et développe un réseau de partenaires dans une douzaine de pays. La particularité de l’auberge est d’intégrer une formation permanente par la mise en pratique des savoirs et méthodologies développés dans un incubateur interne. Des “entrepreneurs sociaux en herbe” viennent du monde entier pour constituer des équipes multi-culturelles et se former aux nouveaux métiers de l’ESS. L’auberge leur permet ainsi de se forger une expérience concrète en management opérationnel d’activités économiques dirigées vers l’intérêt général.

Depuis son lancement en 2010, Hello Marseille a formé plus d’une centaine de personnes et accueilli environ 15 000 voyageurs qu’elle a sensibilisé au développement durable et à l’entrepreneuriat social.  En 2013, Hello Marseille a été consacrée « 9ème meilleure auberge au monde » sur 35 000 auberges. Cédric Mabilotte est fier de cette prouesse : “C’est un plaisir de montrer que l’on peut être associatif, à but non-lucratif, visant l’intérêt général … et en même temps professionnel, viable et reconnu pour son excellence !”

Aujourd’hui Hello Marseille envisage de se développer vers de nouveaux territoires et étendre ses activités (cantine biologique, école de français et d’université libre) et souhaite essaimer le concept, seul ou en collaboration avec d’autres partenaires pour mieux se soutenir et s’entraider.

L’interview

Pouvez-vous m’expliquer votre parcours et comment vous avez fondé Hello Marseille ?

Je suis tombé dans la marmite du voyage très tôt. A la chute du mur de Berlin, je suis allé retrouver la branche perdue de ma famille ukrainienne en traversant l’Europe à vélo avec toute l’assurance de mes 18 ans. Une aventure mémorable qui m’a apporté une profonde motivation à découvrir d’autres langues et cultures. C’est avec une certaine logique et à travers un parcours riche d’expériences que je me suis donc spécialisé depuis plus de 20 ans dans la coopération multilatérale et le développement durable.

Diplômé de 3ème cycle à la fois scientifique (Master en ingénierie aérospatiale, Master en Ingénierie informatique), managériale (MBA) et en sciences politiques (PhD en cours en Relations internationales et Diplomatie), j’ai poursuivi une carrière internationale à l’étranger (USA, Pays-Bas, Russie, Balkans, Ukraine) durant une quinzaine d’années. J’ai aussi voyagé en sac à dos pendant 7 ans à travers notamment l’Inde, l’Amérique Latine et l’Europe. De toutes ces aventures, j’ai tiré deux livres (publiés en Bulgarie, désolé !) et des montagnes de projets. Hello Marseille, représente des années d’analyses et d’expérience au cours desquelles j’ai patiemment construit ma propre vision de ce que devait être un modèle de développement stratégique pour l’entrepreneuriat social et solidaire. C’est aussi un remerciement que je veux porter à toutes les personnes magnifiques que j’ai croisé durant ces années d’aventures et qui m’ont montré qu’il faut croire en ses rêves et valeurs.

Aujourd’hui j’ai envie de participer au changement vers un monde plus équitable en partageant cela avec tous ceux qui veulent se lancer sur le même chemin et ont besoin de faire le premier pas.

Quels sont les obstacles que vous avez surmonté ?

L’un des obstacles récurrents que nous avons pu observer, c’est l’image déformée de l’entrepreneuriat social et solidaire aux yeux de nombreux interlocuteurs. Ils méconnaissent souvent encore fortement la dynamique de l’économie actuelle et les potentiels de l’entrepreneuriat social comme relais de croissance de la société de demain. Pour trouver le soutien et la confiance que nos activités méritent, il faut être conscient de l’effort de communication permanente que cela nécessite, et ne pas se décourager : le développement durable met le temps de notre côté.

3 Conseils pour un futur entrepreneur social ?

Mettre tout en œuvre pour réaliser ses rêves, et comprendre qu’on gagne à chaque fois à essayer de les rendre réalité : si l’on réussit, on a gagné, et si l’on se plante, on gagne en expérience pour la prochaine fois !

Savoir s’entourer et canaliser les énergies  : la force d’un entrepreneur, c’est d’avoir à la fois le sérieux, la détermination et la persévérance de porter un projet et une équipe, en même temps que la créativité et la folie de croire en une idée. Mais ce qui permet de structurer et concrétiser ces potentiels, c’est de bien penser à maintenir un cadre stratégique clair, une communication transparente, et de réunir autour de soi les piliers qui pourront prendre le relais en termes de partage de compétences et délégations de pouvoir. Promouvoir l’intérêt général comme objectif économique c’est déjà se permettre de réussir ensemble.

Ne pas hésiter à sortir de sa zone de confort, et savoir aussi rester dans sa zone de plaisir. Un entrepreneur social est un aventurier avisé. Il explore, créé, construit souvent en dehors des sentiers battus, et fait émerger de nouvelles activités pour le bénéfice de tous. Pour moi le moteur principal qui permet de maintenir sa motivation et celle de son équipe, c’est de totalement se livrer à l’aventure, en allant là où nous poussent notre curiosité et nos envies. Entreprendre doit rester une source d’excitation intellectuelle et un plaisir de créer.

Pourquoi avez-vous adhéré au Mouves ?

Comme tout entrepreneur qui lance un projet, je viens de faire ma traversée du désert. Faire connaissance avec des personnes passionnantes pour apprendre et échanger est un luxe salvateur. A chaque fois que j’ai pu participer à une rencontre entre entrepreneurs sociaux, j’ai reçu un vrai soutien et de l’aide pour mes projets. J’ai souvent l’impression d’en apprendre autant en quelques heures de discussions qu’en plusieurs mois de travail. Sortir de ses repères immédiats pour confronter ses choix au regard d’autres entrepreneurs animés par les mêmes aspirations permet de garder une certaine lucidité et un esprit critique vis-à-vis de nos propres évolutions.

Il me semble naturel de m’engager plus en avant dans la construction du monde qui m’entoure et que je veux plus durable. J’ai rejoint récemment le Comité de Pilotage du Mouves PACA pour soutenir l’essor de l’entrepreneuriat social dans la région et permettre à plus de monde de profiter du réseau comme nous même en profitons déjà. Je m’engage d’autre part auprès de différentes organisations et réseaux afin de soutenir un « lobbying positif » auprès des institutions et collectivités. Le Mouves est en ce sens une excellente plateforme de dialogue avec les autorités. Au sein de la communauté, les occasions de discuter ne manquent pas, nous avons dressé un calendrier des actions pour la région PACA, au plaisir de vous y retrouver !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?