Anne-Laure Simon, dirigeante associée de l’Agence Déclic – Territoires de Demain

Anne-Laure Simon

dirigeante associée de l’Agence Déclic – Territoires de Demain

 

Comment êtes-vous devenue entrepreneure sociale ?

Je suis passionnée par les interactions entre les activités humaines et l’environnement, la société et l’économie : mon approche face à ces enjeux est transversale, scientifique et collaborative. Lors de mes études d’ingénieur, j’ai participé à la création de la junior entreprise de l’école, ce qui avec le recul m’a beaucoup appris et donné le goût de l’entrepreneuriat.

Après plusieurs années passées au sein d’une entreprise de logement social, j’ai eu envie d’entreprendre et de créer une activité de conseil en Responsabilité Sociétale des Organisations. J’ai rencontré Julie et Aurélien qui avaient créé l’Agence Déclic – Experts publics et nous avons décidé de fusionner nos projets pour créer l’Agence Déclic – Territoires de Demain !

 

Pouvez-vous présenter en quelques mots l’Agence Déclic ?

Notre ambition est de contribuer à rendre nos territoires plus performants et durables. Par performants, nous entendons utiles pour les usagers/clients et efficients. Par durables, nous entendons qui tiennent compte des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et de gouvernance, dans une logique d’intérêt général. Nos outils sont la stratégie responsable (RSE / DD), la gestion de projet collaborative et l’expertise achat public.

Pour atteindre cette ambition, nous travaillons avec tous les acteurs d’un territoire de manière décloisonnée : Ainsi, nous aidons les entreprises à intégrer la notion d’intérêt général dans leurs pratiques via l’accompagnement à la mise en œuvre de démarche RSE. Nous accompagnons également les collectivités à délivrer un meilleur service via la mise en œuvre d’une organisation inclusive, d’une gestion de projet optimisée, d’achats publics durables. Nous accompagnons enfin les associations dans leur structuration pour construire un modèle pérenne notamment économiquement.

Nous sommes en effet convaincus qu’il n’y a pas que les institutions publiques qui doivent se préoccuper de l’intérêt général, c’est également le rôle du monde économique. En ce sens, la future loi PACTE qui définit la notion d’entreprise à mission corrobore cette idée. La RSE représente ainsi une formidable grille de lecture pour appréhender la complexité du monde qui nous entoure. Loin des aspects normatifs ou marketing, il s’agit pour nous d’un moyen pour penser les activités humaines sur le long terme, à une échelle locale et globale.

Nous sommes aujourd’hui 6 à travailler à l’Agence Déclic et à faire aboutir les projets de nos clients tout en jouant l’ouverture et le collectif.

 

Quels obstacles avez-vous surmontés ?

Lors de la création de l’activité, l’obstacle principal était d’avoir suffisamment confiance en soi et en l’avenir pour expliquer et porter une offre de services encore peu connues des différentes structures. Il a fallu convaincre nos premiers clients que nos outils et notre méthode collaborative correspond à leurs enjeux. Créer une relation de confiance ne se décrète pas, cela demande du temps, de l’authenticité (y compris lorsque l’on fait des erreurs !) et de la rigueur.

 

Quel est aujourd’hui l’enjeu principal de l’Agence Déclic ?

Nous connaissons une phase de croissance, et notre enjeu est de répondre à l’ensemble de nos clients tout en structurant l’agence (recrutements, administration…). C’est ce qu’on appelle entre nous de « bons problèmes » !

 

Pourquoi avoir choisi d’adhérer au Mouves ? 

La base line du Mouves est « l’efficacité économique au service de l’intérêt général », c’est donc avec curiosité et attention que nous avons rencontré Robin, coordinateur du Mouves Grand Ouest pour qu’il nous présente le Mouves, ses valeurs, ses projets !

Nous portons des ambitions communes et c’est donc assez naturellement que nous avons décidé de contribuer à cette belle dynamique collective.

 

Pourquoi participer au programme de parrainage Pair’Rennes ?

Quand on démarre dans l’entrepreneuriat, c’est un peu les montagnes russes émotionnelles, on passe par des phases de découragement et d’exaltation intenses parfois dans la même journée ! C’est parfois difficile de prendre du recul : un parrain, une marraine bienveillant.e est souvent très utile pour faire l’effet miroir et aider à y voir plus clair.

Nous avons bénéficié d’écoute et d’accueil de la part des entrepreneurs rennais lorsque nous nous sommes lancés, c’est à notre tour de donner un peu de notre temps et de notre expérience !

 

Un conseil à donner à un nouvel entrepreneur social ?

Sors, parle de ton projet, c’est souvent de rencontres que naissent les meilleures opportunités et surtout ne renonce pas à ton ambition sociale et/ou environnementale !

 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2019 Le Mouves | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?