Baptiste Bourdeau – J’aime Boc’oh

Comment es-tu devenu entrepreneur social ?

Une poignée de curiosité (naturelle, à cueillir à la rosée du matin), deux cuillères à soupe d’envie de participer au changement sociétal (création de Disco Soupe en Savoie et d’un projet de solidarité internationale), un brin de reproduction sociale (mes parents sont entrepreneurs et j’ai effectué mes études en école de commerce !), et comme tout bon cuisinier une forte dose de sensibilité et de la méthode !

 

Comment s’organise ton projet ? 

J’aime Boc’oh est une conserverie solidaire qui valorise des fruits et légumes disqualifiés en confitures et tartinades, au service de la création d’emplois pour des personnes en situation de fragilité. Nous collectons tous les jours des invendus de grande surface et des surplus de production des agriculteurs, puis nous transformons sur mesure ces produits en recettes délicieuses, créatives, et pleines de sens ! Nous sommes aujourd’hui une équipe de 8 salariés dont 5 en insertion.

 

Quels sont les enjeux de ta structure ?  

Sensibiliser et participer à la réduction du gaspillage alimentaire et accompagner des parcours en insertion sociale et professionnelle. Nous avons aussi pour enjeux de soutenir la production locale en valorisant les surplus de production agricole.

 

As-tu un conseil à donner pour un nouvel entrepreneur social ? 

A fond !

  • Allier l’écoute de son propre ressenti et l’écoute des autres
  • Faire une bonne étude de faisabilité et se lancer rapidement dans l’action, même à petite échelle ! Ca permet de sortir des chiffres et des lettres pour aller dans le concret, et bien sûr d’améliorer constamment le projet !
  • Bien s’entourer : j’ai constitué un « conseil des sages » autour de J’aime Boc’oh qui m’a été d’une grande aide !
  • Entreprendre est un jeu : se connecter au plaisir qu’on a ressenti lorsqu’on a eu envie de se lancer.

 

Pourquoi avoir adhéré au Mouves ? 

J’ai perdu un concours et le lot de consolation était l’adhésion au Mouves ! Bon c’était pas de l’argent mais je suis très content de ces premiers mois dans le réseau ! J’espère rencontrer les acteurs des villes environnantes pour inspirer, m’inspirer !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?