L’entrepreneuriat social, une approche innovante pour inverser la courbe du chômage.

A l’heure où les salariés de Florange, comme des milliers d’autres avant eux, sont fixés sur leur sort, il est temps que les politiques s’emparent du modèle de l’entrepreneuriat social : un véritable atout pour lutter contre les effets dévastateurs de la désindustrialisation et du chômage.

Positionnées sur des filières d’avenir (croissance verte, commerce équitable, service à la personne, …), elles créent des emplois non délocalisables là où l’Etat et les collectivités ne savent plus le faire seuls.

Elles représentent un véritable gisement de postes à pourvoir dans les années à venir puisque 620 000 salariés de ces structures devront être remplacés pour cause de départs en retraite d’ici à 2020. Plus largement l’économie sociale et solidaire crée 2,5 fois plus d’emplois que l’économie dite classique.

Un modèle innovant à dupliquer : l’entreprise de reconversion qui permet aux salariés issus du secteur industriel, licenciés et sans qualifications de retrouver un emploi via une formation et un contrat de professionnalisation sans passer par une période de chômage.

Accédez au Communiqué sur le chômage ici

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2018 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?