Financement des entreprises sociales et de l’innovation sociale Bpifrance enfin en ordre de marche !

VISUEL COMMUNIQUE bpi france

Carole Delga, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, a annoncé hier le lancement de trois nouveaux dispositifs de financements en faveur des entreprises sociales et de l’innovation sociale :

  • Un Fonds d’investissement dans l’innovation sociale (FISO), d’une capacité de 40 millions d’euros, géré par Bpifrance, dont la création avait été annoncée en mai 2013 par le Président de la République suite aux travaux du Mouves dans le cadre des Assises de l’entrepreneuriat.
  • Des prêts pour les entreprises sociales  telles que définies dans la récente Loi sur l’Economie sociale et solidaire (Loi ESS), via des partenariats avec le réseau bancaire classique et les financeurs solidaires spécialisés. Ce programme est doté d’une capacité d’engagement Bpifrance initialement ciblée à hauteur de 50 millions d’euros pour les exercices budgétaires 2015 et 2016.
  • Un fonds de fonds, doté d’une capacité d’investissement en fonds propres dans les entreprises sociales, pour une capacité totale de l’ordre de la centaine de millions d’euros.

 

Attendue avec impatience par les entrepreneurs sociaux, inquiets de ne rien voir venir depuis de longs mois, cette annonce vient outiller concrètement la Loi ESS votée cet été et destinée à permettre aux entreprises sociales de changer d’échelle.

Le Mouves se félicite de l’engagement de Bpifrance aux côtés des entreprises sociales. Cet engagement vient confirmer que cette autre manière d’entreprendre doit être encouragée par la puissance publique, parce que créatrice d’emplois et de croissance, mais aussi de réponses aux besoins sociaux des françaises et des français.

Il vient confirmer également que les entreprises sociales sont des entreprises à part entière. Pour se développer, elles ont besoin d’avances remboursables pour encourager la prise de risque liée à leur capacité d’innover, de garanties pour sécuriser des investisseurs de plus en plus convaincus par leur modèle patient, de fonds propres pour financer leur croissance.

Bien que loin des 500 millions d’euros promis au secteur jusqu’encore récemment, ces dispositions  constituent un réel encouragement  pour tous les entrepreneurs sociaux.

Il sera de leur responsabilité, dans les mois et les années à venir, de faire la preuve de leur capacité réelle à changer d’échelle. Repérer les projets à fort potentiel d’innovation et d’impact social, identifier les TPE et PME à fort potentiel de développement, faciliter la connexion entre investisseurs et entrepreneurs : autant de défis à relever au plus vite pour l’ensemble des acteurs de l’entrepreneuriat social. Défis auxquels le Mouves s’attèlera dans les mois à venir.

Le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves) fédère et représente les entrepreneurs sociaux et leurs partenaires en France. Des entrepreneurs motivés avant tout par l’intérêt général, pour qui le profit est un moyen, pas une fin en soi. Le Mouves agit pour promouvoir leurs métiers et leurs solutions, et créer un environnement plus favorable à leur essor. 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?