Johan Pottier & Luis Colindres – LeRebond

« Quand on se sépare, on a des milliers de choses à penser… Alors pourquoi ne pas vous concentrer sur vous et nous laisser penser à tout ? »

LeRebond est le premier service en France proposant une solution pour gérer au mieux sa séparation. Nous mettons à disposition gratuitement un assistant personnel pour centraliser les besoins et présenter les solutions : logement, déménagement, juridique, garde d’enfants… Au cœur de l’humain, nous accompagnons également nos clients par un coaching individuel en transition de vie.

Comment êtes-vous devenu entrepreneur social ?

Comme beaucoup, c’est en vivant une problématique : comment gérer sa séparation ?

Quelque soit l’âge ou la situation, la séparation entraîne généralement des problèmes de solitude, d’émotions, de temps, de coûts et d’organisation.

Notre histoire, c’est un peu celle des créateurs qui ont tout quitté après s’être fait quitter.

À ce moment là, nous nous sommes aperçu que nous n’étions pas seuls dans cette situation et que d’autres que nous auraient aimé se faire aider, tant sur le plan de l’organisation que sur le plan émotionnel. C’était début 2016 et il nous a fallu un an pour nous décider à nous lancer corps et âme dans l’entrepreneuriat. Un an plus tard, nous voilà lancés : LeRebond est créé.

Quels obstacles avez-vous dû surmonter ?

Si nous devions tous les citer, ce serait sans fin. La vie d’un entrepreneur est faite d’obstacles et de rencontres. C’est un peu comme s’embarquer dans une montagne russe émotionnelle ! Mais nous pouvons clairement en choisir deux depuis que nous avons eu cette idée.

Le premier étant : comment trouver LA solution, comment trouver LA valeur ajoutée… Ce sont des mois et des mois de recherches, mais surtout de discussions très profondes pour comprendre ce sur quoi nous devions nous concentrer. Le résultat ? Il était là depuis le début : l’humain.

Le second gros obstacle est toujours là, et il le sera sûrement toujours … c’est le temps !  

Nous n’avons encore jamais rencontré d’entrepreneurs disant « c’est bon, j’ai le temps ». Chaque jour, c’est un peu la course contre la montre. Chaque pas que nous faisons prend bien plus de temps que nous le voudrions, mais c’est aussi parce que nous apprenons tous les jours. Et pour nous, c’est une belle aventure avec un vrai plus : être en phase avec les valeurs que nous portons et donner du sens à nos actions.

Quels sont les enjeux de votre structure ?

Ce sont aujourd’hui plus de 12.000 personnes qui se séparent sur Lille et ses environs.

Notre enjeu majeur aujourd’hui, c’est de faire savoir à ces personnes que nous pouvons les aider en grande partie gratuitement.

Notre volonté est de pouvoir répondre à tous, quelque soit leurs situations, leurs âges et soyons clair, leurs revenus. Une personne aisée face à la séparation n’est pas plus préparée qu’une autre. Nous avons mis un an à construire un réseau de partenaires fiables, rencontrés personnellement et sélectionnés pour leurs valeurs. Ils s’engagent avec nous dans cette aventure et nous permettent de répondre avec réactivité, écoute et également des avantages à nos clients. Nous sommes fiers de travailler avec des entreprises comme Abrinor, Cafpi ou Ouistock ; mais aussi de compter sur des coachs certifiés EMCC et des psychologues pour nous épauler.

Notre dernière collaboration ? Maître Isabelle NIVELET, Avocate en droit de la famille au barreau de Lille.

En bref, nous souhaitons que chaque personne vivant une séparation puisse avoir le reflexe LeRebond pour l’accompagner dans cette transition.

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez à un nouvel entrepreneur social ?

Sans tomber dans la redite, nous pensons que le premier conseil à donner est : lancez-vous !

Si l’on possède l’envie d’entreprendre, c’est qu’on est un potentiel entrepreneur. Il n’est pas obligatoire de tout quitter, là, maintenant, tout de suite. Le tout, c’est de se lancer, de démarrer le projet ou l’idée…

Se lancer rapidement est encore plus important si l’on souhaite intégrer une dimension sociale. C’est ce qui nous amène à notre second conseil : parlez-en !

On entend encore trop souvent des personnes dire « j’ai une idée révolutionnaire, mais je préfère ne pas en parler ! ». C’est assez surprenant de rencontrer ces personnes qui pensent qu’elles arriveront à tout mener seul. Nous pensons au contraire qu’en parler, rencontrer, confronter son idée ne peut que la faire grandir. Avoir une idée pour répondre à un besoin, c’est bien. Vérifier, c’est mieux ! Dans le domaine de l’humain, c’est encore plus vrai. N’attendez pas d’avoir tout créé seul, au risque de n’avoir répondu qu’à votre besoin…

Notre dernier conseil suit les deux précédents : entourez-vous !

On peut lire sur le site de Station F que « 90 % des problèmes des entrepreneurs trouvent une solution… chez les autres entrepreneurs. ». On a naturellement tendance à se dire que « nous, c’est différent… ». Dans notre cas, l’entrée dans la couveuse BGE ou notre incubateur/accélérateur Hemisf4ire nous ont permis de passer la vitesse supérieure et de rencontrer nos partenaires et d’obtenir de précieux conseils. Le réseau est très important.

Pourquoi avoir adhéré au Mouves ?

Nous avons choisi le Mouves car nous suivons nos propres conseils J

Rejoindre le Mouves, c’est se donner des opportunités d’échanger avec nos pairs, avec ceux qui comme nous, mettent l’humain au cœur de leurs actions quotidiennes.

C’est pouvoir rencontrer et apporter nos expériences mais aussi apprendre d’entrepreneurs sociaux dans un réseau investi et dynamique.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2018 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?