Nous sommes demain – L’entrepreneuriat social au pouvoir !

L’entrepreneuriat social est porteur d’un nouveau modèle de croissance qui transforme déjà la société : en conciliant l’efficacité et la performance de la sphère économique, l’intérêt général de l’action publique et l’innovation citoyenne, les entreprises sociales montrent qu’il est possible d’entreprendre au service des personnes et des territoires.

C’est pourquoi les entrepreneurs sociaux proposent aux candidats à la Présidentielle un Pacte pour faire de l’entrepreneuriat social et environnemental le carrefour où s’inventent des solutions qui pourront être déployées à grande échelle par les acteurs publics, sociaux et privés pour :

  • Faire évoluer notre modèle d’État social en remettant au cœur des politiques publiques les solutions portées par la société civile avec la création d’un fonds innovation sociale ouverte et en reconnaissant la portée d’intérêt général de l’entrepreneuriat social (quel que soit son statut)
  • Faire évoluer notre modèle économique en accompagnant la création et la reprise d’activité avec 100 dynamiques Start-up de territoire et en favorisant le développement des entreprises sociales par un Social & environnemental Business Act
1millard d'Euro Innovation sociale -Mouves

Inciter la société civile à innover, avec la création d’un “Fonds Innovation Sociale Ouverte”

Pour faire vivre et réussir un projet, les compétences et la passion d’entreprendre ne suffisent pas : le « Fonds Innovation Sociale Ouverte », c’est 1 milliard d’euros dédiés à l’innovation sociale pour répondre à 4 grands défis de la France d’aujourd’hui : la transition numérique, la transition écologique, le vieillissement et l’inclusion sociale. Il permettra d’accompagner et d’associer tous les acteurs (privé, public, société civile) dans l’expérimentation et la réplication de solutions permettant un mieux-être sociétal global mais aussi des coûts évités pour la société.

Le Fonds permettra aux nouvelles solutions d’être testées, aux citoyens de s’en emparer, et aux ministères compétents d’aider à l’évaluation et de faire évoluer le cadre quand cela est nécessaire.

+ de strat up dans les territoires

Développer les territoires, avec 100 dynamiques start-up de territoire

Il existe un gisement de projets entrepreneuriaux ingénieux au service des territoires, à même de créer plus de richesses économiques, sociales, environnementales et également de donner les clés à chacun d’entre nous pour s’engager, agir et être acteur de ces projets localement. Pour plus de coopération économique et d’innovation sociale dans les territoires, nous proposons donc de créer des « dynamiques start-up de territoire» pour accompagner la création, la reprise ou la coopération d’entreprises.

Business Act

Favoriser la croissance des entreprises sociales, avec des pouvoirs publics et des entreprises plus responsables

Les entreprises sociales, quel que soit leur statut, sont les premières à produire au quotidien des contreparties sociales et environnementales, et sont présentes aujourd’hui dans la majorité des secteurs d’activité. A qualité égale, le recours à ces entreprises devrait donc être systématiquement privilégié par la puissance publique (clauses sociales et environnementales, prime dans les délégations de service public, etc.) et par les entreprises privées dans le cadre du développement de la RSE.

mm utilité sociale mm regles du jeu

Reconnaître pleinement la portée d’intérêt général des entreprises sociales

Le CICE pour les entreprises et non pour les associations et certaines SCOP ? Le service civique pour les associations et entreprises ESUS de droit et non les ESUS de « papier » ? Le mécénat pour les  associations et non les entreprises agréées ESUS ? Autant d’exemples d’une politique à plusieurs vitesses qu’il est temps d’harmoniser pour que les entrepreneurs se concentrent plus sur leur impact et moins sur leur statut. La cohérence et l’équité envers les acteurs de l’ESS suppose maintenant d’aller plus loin avec une politique globale et des règles claires pour tous les entrepreneurs d’intérêt général.

Zoom sur le “Milliard social” :
l’innovation sociale c’est aussi faire des économies !

Financer l’innovation sociale c’est construire une France plus juste grâce à des solutions existantes et pérennes, en évitant des coûts humains et financiers pour la société, par exemple :

Insertion : Créer 1 poste en insertion comme le fait Acta Vista, c’est faire gagner à la société 6 800 € à 10 000 €, en évitant des coûts directs et indirects

Recyclage : Recycler tous les déchets d’emballage ménager comme le fait JuraTri, c’est faire économiser potentiellement 30 millions d’euros par an à la collectivité

Accès à la mobilité : Développer la mobilité pour les personnes fragilisées comme le fait Wimoov, c’est 6 euros de retour à la collectivité pour chaque euro investi

Santé des seniors : créer des programmes d’activité physique comme le fait Siel Bleu  pour 500 000 personnes âgées permettrait un bénéfice net total de 421 à 771 milliards d’euros par an

Inclusion  : Accompagner les jeunes de la diversité vers l’emploi comme Mozaïk RH, permet pour chaque candidat suivi de faire gagner 3 800 euros à la collectivité

Handicap : DSI développe la qualification et l’emploi durable pour les personnes en situation de handicap. Soutenir l’emploi de 500 000 personnes sur ce modèle permettrait à l’Etat de gagner 3,7 milliards d’euros par an.

Le Mouves soutient le plaidoyer de ses adhérents

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?