Portrait de Muriel Joseph – Legal Asso

Interview de Muriel Joseph, fondatrice de Legal-Asso.com

Adhérente du Mouves dans les Alpes Maritimes, Muriel Joseph ancienne avocate, a fondé Legal Asso, une agence conseil qui accompagne les entrepreneurs sociaux, quelle que soit leur forme juridique, pour se réinventer et trouver leur chemin dans les nouveaux modèles économiques

 

Quelle est ta définition de l’entrepreneuriat social ?

Le partage avant le profit. L’intérêt général ou l’utilité sociale est le but poursuivi, le profit est le moyen d’y arriver.

Quel est l’objectif de ta structure, à quel besoin répond-t-elle ?

L’objectif de Legal-Asso Consulting est d’accompagner les entrepreneurs sociaux, quelle que soit leur forme juridique, pour se réinventer et trouver leur chemin dans les nouveaux modèles économiques.

La transformation des business models, des organisations, des besoins des utilisateurs et des consommateurs oblige à se poser des questions, à auditer les statuts juridiques, les contrats, les relations au sein de la structure et avec les partenaires, puis à trouver des façons de se réorganiser quitte à changer d’échelle.

Quels services proposes-tu ?

Des prestations d’accompagnement et de suivi, des formations, des veilles juridiques et documentaires sur les thématiques de l’entrepreneuriat social. Mon expérience en qualité d’ancienne avocate pendant plus de 20 ans me permet d’être pragmatique, de comprendre les problèmes complexes et de maitriser les questions de droit des affaires et des organismes à but non lucratif.

D’où t’es venue l’idée ?

De mon expérience professionnelle et personnelle, par l’observation de ce qui se passe autour de moi. Et les questions d’innovation sociale, d’impact social, de nouveaux modèles d’affaires avec tous ces changements dans les relations de travail, mais aussi sur les questions de propriété intellectuelle (les fab labs, les creative commons …), les changements dans les formes de sociétés commerciales, de gouvernance, l’adhésion aux principes de l’économie sociale et solidaire et les conséquences pour les structures … tout cela est intéressant à comprendre et à mettre en œuvre.

Quels sont les grands enjeux juridiques de l’entrepreneuriat social ?

La mesure de l’impact social et environnemental. Valider les modèles, les rendre pérennes. Etre performant en terme contractuel pour donner confiance aux financiers et banquiers.

Si tu avais 3 conseils à donner à de nouveaux entrepreneurs sociaux, lesquels seraient-ils ?

Etre curieux et ouvert, beaucoup travailler, croire en son projet et ne pas se décourager.

Si tu avais un « faux pas » dont tu pourrais témoigner, lequel serait-ce ?

Ne pas attendre avant de changer. Suivre ses intuitions, faire les choses quand on les sent et non pas forcément quand on est prêt. Etre prêt est une question subjective.

Quels sont tes besoins, à l’heure actuelle ?

Travailler en synergie avec des acteurs de l’ESS et de l’économie du partage.

Quelles sont tes attentes vis à vis du MOUVES ?

Partager des connaissances, trouver un réseau d’entraide, développer des missions que ce soit en France ou à l’étranger.

 

 

Propos recueillis par Marianne Petit (Cause Communication – adhérente du Mouves PACA)

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2017 Le Mouves | Espace presse | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?