Morgane Baudin, Pixetik – LeadHer 2019 IDF

Portrait Filleule : Morgane Baudin, Co-fondatrice de Pixetik

  •  Quelques mots sur ton parcours ? 

Pixetik, ce sont mes bouts de parcours à priori disparates – et tout ce que j’ai pu en retirer ! – qui se sont logiquement un jour, emboîtés :

  • De ma formation en communication à Sciences Po, l’observation que le futur de la promotion des marques se trouve dans la vidéo, les valeurs et l’émotion.
  • De mon expérience professionnelle dans le cinéma, la constatation de la difficulté croissante des producteurs audiovisuels à trouver du financement.
  • De mon expertise en éco-production (ou comment rendre plus écologique la production audiovisuelle), la conscience du rôle incroyable que la fiction a à jouer dans la transition vers un monde plus écologique et solidaire.

Les films et les séries ont le super-pouvoir d’inspirer les spectateurs-consommateurs au changement grâce aux émotions qu’ils transmettent, d’où la création de Pixetik !

  • Peux-tu nous en dire un peu plus sur Pixetik ?

Pixetik promeut efficacement des solutions à impact positif, en finançant des productions audiovisuelles, pour inspirer un monde plus durable ! Nous (mes trois associé.es et moi) proposons à des marques écologiques et solidaires des partenariats sur-mesure avec des films ou séries.

  • Le meilleur conseil que tu aies reçu ?

“Fake it ‘til you make it”. Ce conseil, qui ne semble pas très ESS au premier abord, m’a été essentiel pour arrêter de me sous-estimer et de sous-estimer le potentiel de ce que nous pouvions offrir. Il m’a fait prendre conscience que tout entrepreneur.e a besoin au début de son activité de vendre une offre qui est pour l’instant une vision, et non encore des réalisations. Ce n’est pas pour cela que son temps et son service ne valent rien ! Et justement, pour que cette vision prenne vie, des parties doivent y adhérer pour mettre en mouvement les énergies nécessaires à sa réalisation. Une prophétie auto-réalisatrice en somme !

  • Comment vois-tu évoluer l’impact des femmes sur le monde professionnel ?

J’ai toujours évolué professionnellement sous le management de femmes cadres ou entrepreneures inspirantes. Beaucoup m’ont donné des exemples de management particulièrement justes, constructifs et humains.

Ce n’est que maintenant que je réalise que cette proportion de management féminin dans mon parcours est assez exceptionnelle et que ces modèles de management qu’elles proposaient ne sont pas du tout évidents, au sein même des organisations pour lesquelles elles travaillaient. Cela me donne beaucoup d’espoir dans la transformation de nos organisations.

  • Quel serait un levier pour développer l’entrepreneuriat social des femmes ?

La confiance, la bienveillance et le soutien aussi bien de ses proches que d’organisations comme le Mouves et son programme LeadHer. J’ai l’impression aussi qu’il est important de sentir que l’expérience entrepreneuriale est valorisée par la société, notamment par de potentiels recruteur.e.s, pour être convaincu.e.s, dans les moments difficiles notamment, que quoi qu’il arrive, tout ce temps, tous ces risques en valent la peine.

  • Pourquoi avoir rejoint le programme LeadHer ?

Deux motivations principales m’ont poussée à rejoindre Leadher :

Je souhaitais cotoyer des entrepreneures féminines, pour avoir un modèle autre que l’archétype caricatural de “l’entrepreneur” (un homme beau parleur qui est partout à la fois, se vend non-stop et travaille 24h/24 7j/7) et me conforter dans l’idée que je pouvais entreprendre différemment, à ma façon, trouver ma propre posture.

J’avais également envie d’échanger sur l’entrepreneuriat social et des pratiques innovantes de gouvernance. Être une entreprise de l’ESS demande d’aller à contre-courant de ce que l’on nous a appris (chacun une fonction, contrôle et compétition etc.) et de la façon dont on conçoit aujourd’hui les entreprises : lucratives avant tout. Il s’agit de repenser une gouvernance, une collaboration partagée, humaine, démocratique, une autre façon de faire “du business” aussi. Mes associé.es et moi avons notamment été très inspiré.es par Reinventing Organisations de Frédéric Laloux, lecture pratique qui donne beaucoup d’espoir et que je recommande à tout le monde !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2019 Le Mouves | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?