Juratri, 20 ans, entreprise sociale ancrée dans son territoire et dans son temps !

[image url=”http://mouves.org/Mouves2015/wp-content/uploads/2013/06/969949_10151693559402264_849375998_n-300×200.jpg” width=”200″ height=”” link=”http://mouves.org/Mouves2015/wp-content/uploads/2013/06/969949_10151693559402264_849375998_n.jpg” target=”” border=”true” align=”alignleft” margins=”” alt=”Pierre et Matthieu Grosset en présence de Benoît Hamon pour la visite de Juratri” title=”” lightbox=”image” preload=”false”]

Juratri s’est offert un anniversaire en présence du Ministre de l’Economie sociale et solidaire et d’intervenants prestigieux autour d’un débat qui ose réinventer l’entreprise !

Car Juratri vient d’avoir 20 ans. 20 ans de coopération entre salariés en insertion, dirigeants, clients, partenaires, collectivités. 20 ans de succès, de croissance basée sur le recyclage des déchets électroniques, naguère considérés comme non-revalorisables. 20 ans au service du développement économique de son territoire. Enfin, 20 ans à démontrer que l’on peut concilier ambitions économiques, croissance verte et ancrage territorial.

Cette entreprise sociale s’est créée sur un modèle coopératif dans le but de permettre avant tout à des personnes exclues du marché du travail de se réinsérer. Devenue leader régional du traitement des DEEE (Déchets d’Equipements Électriques et Électroniques), 4ème employeur de son territoire, l’heure est venue pour ses dirigeants de s’interroger : comment continuer à trouver des débouchés pour des salariés en insertion sur un territoire où la désindustrialisation fait son œuvre et où les débouchés se raréfient ?

A mesure que l’entreprise sociale grandit, son rôle change. Comme d’autres entreprises sociales qui ont changé d’échelle et sont devenues des acteurs économiques majeurs. Leur fonction ne se cantonne plus seulement à réparer les dégâts occasionnés par les délocalisations ; elles deviennent de véritables agents de la revitalisation économique des territoires. Des entreprises qui créent des emplois non-délocalisables, défrichent de nouvelles filières comme celles de la croissance verte, partagent équitablement leurs richesses et qui, in fine, propagent un nouveau modèle économique durable.

Le mode d’emploi de la réussite de ce nouveau modèle tient en un mot qui était – en ce jour d’anniversaire – sur toutes les lèvres : la coopération. Inventer et mettre en œuvre la coopération entre tous les acteurs d’un même territoire, dans la gouvernance même des entreprises sociales – pouvoirs publics, entreprises « classiques », entreprises sociales, acteurs du financement de l’économie, citoyens…  – pour recréer de l’activité dans l’intérêt de tous.

Le fondateur de Juratri, Pierre Grosset, fait partie de ces pionniers qui font rimer territoire, innovation et coopération. Entouré d’autres visionnaires, comme Christophe Chevalier (Fondateur du Groupe Archer et initiateur des Pôle territoriaux de coopération économique), Marc Desfroges (expert du développement économique des territoires), Rachid Cherfaoui (directeur de la « Maison d’économie solidaire » qui conjugue lieu d’accueil, ressources humaines, aide sociale, formation, …), Yann Lamblin (directeur d’une usine du Groupe BEL, multinationale de 400 millions de consommateurs qui a su rester fortement localement implantée).

Juratri est donc dans l’ère du temps. Une ère où les acteurs d’un même territoire peuvent s’allier et coopérer pour (re)construire une nouvelle économie. Une ère où, comme le rappelait Pierre Grosset, seul on va sans doute plus vite, mais où ensemble on va plus loin !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2019 Le Mouves | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?