Anne Vernet, fondatrice du Théâtre des Merveilles

Pouvez-vous décrire votre parcours ?

J’ai commencé le théâtre à l’âge de 8 ans et n’ai jamais arrêté. J’ai fait en parallèle mes études dans le social en alternance, ce qui m’a permis de travailler avec différents publics : personnes hospitalisées, personnes âgées, enfants…

L’idée était de lier mes appétences pour le théâtre et le social, je ne voulais pas choisir entre les deux. Et c’est de cette volonté qu’est née l’association Théâtre des Merveilles.

 

Comment êtes-vous devenue entrepreneuse sociale ?

Je n’ai pas vraiment fait le choix de devenir entrepreneuse sociale un beau jour, c’est plus mon parcours de vie qui m’a amenée vers cette voie, afin de pouvoir réunir le théâtre et le social. Cette voie m’a en quelque sorte permis de créer mon métier sur mesure afin d’allier les deux.

 

Quel est aujourd’hui le principal enjeu du Théâtre des Merveilles ?

Permettre à tous de se sentir mieux au quotidien pour mieux vivre ensemble. L’idée est d’aider au mieux un maximum de personnes en difficulté. Actuellement, j’anime des ateliers-théâtre pour des réfugiés, des demandeurs d’asile, des SDF, des sortants de prison et bientôt des personnes en détention. Je fais aussi des ateliers pour le grand public.

Je veux offrir à tous un accès à la pratique théâtrale et aider concrètement les publics en difficulté.

Le théâtre a de nombreux pouvoirs. C’est une immense source d’épanouissement, d’expression et de liberté, ce qui est un atout énorme pour des gens qui sont dans des moments de vie compliqués. L’aspect ludique leur offre un moment hors du temps pendant lequel ils peuvent être libres et s’exprimer sans être jugés. On travaille également ensemble la confiance et l’estime de soi, le rapport à soi et aussi aux autres.

 

Quels défis avez-vous rencontrés jusqu’ici ?

Entreprendre demande mille compétences, dont certaines nous font forcément défaut. Mes compétences sont dans le relationnel et le théâtre mais moins dans la gestion administrative par exemple. Je me suis faite aider par La Condamine et Projets-19, et j’ai également adhéré au Mouves.

J’essaie en ce moment de développer mes ateliers pour entreprise, ce qui fait appel à de nouvelles compétences. Le monde de l’entreprise est nouveau pour moi et demande donc une certaine adaptation. Mon gros enjeu du moment est de réussir à développer ce théâtre d’entreprise, qui apporte du bien être aux participants tout en améliorant l’efficacité au travail. Il ne s’agit plus d’un public en difficulté mais le théâtre leur est également bénéfique.

 

Quels conseils donneriez-vous à un.e futur.e entrepreneur/entrepreneuse ?

Pour entreprendre, il faut avoir une envie furieuse. Ça demande tellement de temps et d’implication que rien ne peut vous pousser à le faire à part une profonde envie. Soyez sûrs que votre motivation est à la hauteur, que votre objectif est assez fort pour vous permettre de passer outre les embûches. Quand l’envie est là, le reste suit. Je crois réellement que tout part de l’envie.

 

Qu’est-ce qui vous fait vibrer au quotidien ?

Le contact avec les gens et les rencontres. L’idée de contribuer au bien-être et à la joie des autres est une réelle source de bonheur pour moi. Avoir une influence positive sur le monde qui m’entoure, faire quelque chose et apporter ma contribution positive. J’aime me lever le matin en me disant que je vais apporter de la joie et aider des gens. Nous avons tous nos difficultés, mais j’ai un profond espoir de pouvoir aider certaines personnes à remédier aux leurs.

 

Pourquoi avoir choisi d’adhérer au Mouves ?

On peut se sentir seule quand on entreprend, ce n’est pas facile. Le simple fait de rencontrer d’autres gens qui sont dans cette situation est génial. Il ne faut pas rester seule avec ces défis qui peuvent être lourds à porter, et savoir que nous ne sommes pas seuls et que nous appartenons à une communauté est déjà très important. Je sais que si j’ai des besoins spécifiques, je pourrais potentiellement me faire aider.

Je pense que le pouvoir de la communauté est très fort et peut aider de différentes manières. On peut tous apporter notre aide et c’est ce qui est génial. Surtout dans le milieu du social où il y a une réelle bienveillance.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Adhérez au Mouves

Contactez-nous

Merci de nous envoyer un message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

©2019 Le Mouves | Mentions légales | Contact  | Propulsé par Suite Communication

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?